open close

Tentez de gagner une croisière sur la Seine en répondant à la question du mois !

Je participe !
SEDIF
VEOLIA Eau Île-de-France

Tout savoir
sur mon eau

D’où vient-elle ? Qui la gère ? Est-elle de qualité ? Comment la protéger et l’économiser ?

Toutes ces questions que vous vous posez parfois sont importantes… et méritent des réponses.

Pour tout savoir sur votre eau, téléchargez le journal !

André Santini

André Santini

Président du SEDIF, ancien ministre, maire d’Issy-les-Moulineaux, vice-président de la Métropole du Grand Paris

Garantir le service de l’eau en toutes circonstances
Le Service public de l’eau est confronté aux défis de notre temps : changement climatique, sécurité sanitaire, prévention des risques, y compris le risque pandémique, gestion des coûts et pouvoir d’achat des consommateurs.
Le SEDIF, fort de ses 4 millions d’usagers, dispose des moyens pour anticiper ces risques et d’une volonté, celle de ses élus représentant les 135 communes de son territoire. Traiter les nouveaux polluants (résidus médicamenteux, perturbateurs endocriniens…) nécessite d’investir dans les usines : de nouveaux traitements membranaires seront mis en place pour une eau pure sans chlore ni calcaire.
Lutter contre le réchauffement et préserver la ressource en eau, c’est avoir un plan carbone à tous les étages et optimiser le réseau pour réduire les pertes en eau.
Être solidaire de tous les consommateurs, c’est maîtriser le prix de l’eau : sur le territoire du SEDIF, depuis 25 ans, ce prix a évolué moins vite que l’inflation, il a donc baissé !

Le Service public de l'eau en chiffres

  • + de 1 000 capteurs Res’Echo

    surveillent 500 km de conduites afin de détecter les fuites

  • 100 %

    de conformité

    bactériologique

  • 8 800 km

    de canalisations

    entretenus chaque année

  • 90 %

    d’abonnés

    satisfaits en 2021

  • + de 770

    millions

    de litres d’eau distribués chaque jour

  • + de 240

    milliards

    de litres d’eau produits chaque année

Comprendre mon eau

en 4 questions clés

01

Faut-il protéger l'eau ?

Ça coule de source !

Il tombe 512 milliards de mètres cubes d’eau par an en France, mais les deux tiers du territoire sont concernés par des restrictions d’eau l’été.
Chaque Francilien consomme en moyenne 146 litres d’eau par jour, soit 123 m3 par an pour un foyer. À l’heure du changement climatique – et bien que l’Île-de-France ne soit pas la région la plus exposée aux épisodes de sécheresse – il est plus que jamais nécessaire de protéger l’eau et d’en rationaliser l’usage.

 

Optimiser la ressource
Avec un rendement qui dépasse 90 %, le réseau du SEDIF est un des plus performants du monde. Un chiffre important qui signifie que les pertes d’eau liées à des fuites sur le réseau sont maîtrisées.

 

Mesurer l’empreinte eau
Dans un souci de développement durable, Veolia a créé un indicateur d’évaluation de l’empreinte eau : le Water Impact Index. Visant à estimer si une activité prive potentiellement d’autres utilisateurs – humains ou écosystèmes – à travers la consommation ou la dégradation de la ressource, cet outil permet un pilotage particulièrement fin du service de l’eau.

 

91 % du volume d’eau potable introduit dans le réseau de distribution parvient aux consommateurs, qu’ils soient particuliers, professionnels ou collectivités.

 

Mais aussi… préserver la biodiversité
Sur tous les sites de prélèvement et de traitement de l’eau, la protection de la biodiversité est une priorité : fauche tardive, semis de prairies fleuries, installation de ruches, abandon des produits chimiques pour entretenir les espaces verts… Le retour des chauves-souris, des papillons de nuit ou encore la pousse d’orchidées démontrent l’efficacité de ces actions !

 

Voir la vidéo

 

Un rendement

de réseau de

91 %

02

L'eau du robinet, bonne pour ma santé ?

C’est prouvé !

Une eau sous surveillance
L’eau distribuée fait l’objet d’une surveillance extrêmement rigoureuse.

 

Et les résultats sont là !
Pour certaines substances, comme l’aluminium, la quantité résiduelle observée dans l’eau du SEDIF est très nettement inférieure à la référence de qualité (30 microgrammes contre 200 microgrammes tolérés par la réglementation).

 

Et le calcaire ?
L’eau du SEDIF, selon la nature des sols qu’elle a traversés avant d’être prélevée, est plus ou moins calcaire.

 

Est-ce mauvais pour la santé ?
Non, car une eau calcaire apporte du calcium et du magnésium, ce qui est bon pour la santé. En revanche, le calcaire laisse des traces sur les éviers et peut parfois détériorer les appareils ménagers. C’est pourquoi de nouveaux investissements sont prévus pour, à l’avenir, mieux le maîtriser.

100 %

de conformité bactériologique

420 000

analyses

par an

03

Doit-on l'économiser ?

Évidemment !

7

bons gestes

  • 1. Préférez la douche au bain, et plutôt 5 minutes que 15

  • 2. Rincez la vaisselle dans un bac plutôt que sous l’eau du robinet

  • 3. Pour le linge, faites plutôt une machine « pleine » que plusieurs en « demi-charge »

  • 4. Fermez les robinets lorsque vous vous lavez les dents, les mains ou lorsque vous vous rasez

  • 5. Équipez vos toilettes d’une chasse d’eau double débit

  • 6. Arrosez le soir en été, le matin au printemps et à l’automne

  • 7. Mettez un peu de paille au pied des plantes, cela conserve l’humidité et évite l’évaporation

7

bons gestes

  • 1. Préférez la douche au bain, et plutôt 5 minutes que 15

  • 2. Rincez la vaisselle dans un bac plutôt que sous l’eau du robinet

  • 3. Pour le linge, faites plutôt une machine « pleine » que plusieurs en « demi-charge »

  • 4. Fermez les robinets lorsque vous vous lavez les dents, les mains ou lorsque vous vous rasez

  • 5. Équipez vos toilettes d’une chasse d’eau double débit

  • 6. Arrosez le soir en été, le matin au printemps et à l’automne

  • 7. Mettez un peu de paille au pied des plantes, cela conserve l’humidité et évite l’évaporation

04

Est-elle chère ?

Oh que non !

Facture : comment ça marche ?

Quand vous payez votre facture d’eau, vous payez plusieurs choses : la fourniture de l’eau potable (responsabilité du SEDIF), la gestion des eaux usées (part assainissement), des taxes et des redevances pour divers organismes publics (agence de bassin, Voies Navigables de France). Sur cet ensemble, la part eau potable ne représente qu’un petit tiers.

 

Composition de la facture d’eau

 

 

Un service complet

Le prix de l’eau correspond à un service qui va de la rivière au robinet : prélèvement dans la ressource, traitement, contrôles qualité, distribution, entretien du réseau, relation usager. S’y ajoute l’assainissement, c’est-à-dire la collecte des eaux usées et leur dépollution dans les stations d’épuration avant retour à la rivière.

À quel prix ?

Le prix moyen d’un mètre cube tout compris sur le territoire du SEDIF est de 4,35 euros, soit à peine 0,4 centime le litre ! Quand on sait qu’en moyenne un Francilien consomme quotidiennement 150 litres, on arrive à environ 60 centimes par jour. À comparer avec l’énergie ou les télécommunications… La part eau potable (1,32 euro le mètre cube) coûte même 50 centimes de moins qu’il y a dix ans.

 

Comparaison de la part d’eau potable avec l’inflation sur 25 ans

 

Après le succès de la saison 1, Alexis Le Rossignol est toujours aussi concerné par la préservation de l’eau dans la saison 2 ! Aux côtés de Camille Lavabre, Myriam Baroukh, Yassine Hitch, Djimo, Sofia Belabbes, Sacha Naigard et Thimothée Franc, découvrez comment Alexis a laissé libre cours à son humour et à son imagination pour servir cette grande cause.

1. Le jeu de société

2. La comparaison

3. La fuite d'eau

Saison 1

Et pour revoir les épisodes de la saison 1

C'est par ici !